Journal de bord

Tous les articles (6)
  • Le bilan des profs...

    Catégories :  Bilan
    Par CLAUDINE GARCIA TORRECILLAS, publié le mardi 26 avril 2016 11:26 - Mis à jour le mardi 26 avril 2016 11:26

    Plaisir de travailler en équipe, et même avec des partenaires, de sentir certains élèves mobilisés, d'apprendre sur la Défense et l'architecture...

    Frustration de voir la faible productivité d'élèves attentistes et de percevoir tout ce qui aurait pu être...

    Satisfaction d'avoir accompli la tache ! ;-) et mis du piment dans l'EMC...

  • L'architecture au fil du temps par le Lieutenant Colonel GODINI

    Catégories :  Visites
    Par Wael NASRI, publié le lundi 25 avril 2016 16:05 - Mis à jour le mardi 26 avril 2016 11:19

    Nous avons eu l’occasion d’avoir la présentation du Lieutenant-colonel Godini sur les architectures de Guerre au fil des siècles.

     

    Il nous a expliqué que les architectures créées pendant les conflits et les Guerres ne sont plus très utilisées aujourd’hui de part l’absence de nécessité de tels bâtiments de Guerre de nos jours.

    Nous avons tout d’abord vu plusieurs emplacements de bâtiments de Guerre sur le plan géographique, à des endroits stratégiques tels que les montagnes et sur les côtes et enfin aux frontières avec les pays avoisinants. Nous avons vu également à quel point il était important que les constructions militaires soient en hauteur afin d'améliorer la vision, d'augmenter l'efficacité des tirs et d'être plus difficilement attaquables. Il nous a notamment parlé de la citadelle de Vauban : c'est un fort dominant qui a défendu l’île contre les pirates, les Espagnols et surtout les Anglais en 1683.

     La citadelle comprend des bâtiments militaires pouvant loger 2 000 hommes, un arsenal, deux citernes, une fontaine, un puits souterrain, deux magasins à poudre et des abris voûtés capables de loger la garnison et la plupart des approvisionnements. Celle-ci peut suffire pour 1 500 hommes, mais peut être portée jusqu’à 3 000.

     

     

    Le fort Carré est un fort militaire construit sous le règne d'Henri II au XVI siècle. L’utilisation du fort Carré en tant que bâtiment de défense s'étale plus de trois siècles. En dehors de son rôle de surveillance et de dissuasion, le Fort Carré a été attaqué à deux reprises.

    Tout comme le fort de Douaumont a Verdun érigé suite à la guerre franco-allemande de 1870. Il devient par sa place dans le dispositif, un fort important de la région verdunoise Il demeure un des forts les plus vastes de la place de Verdun avec une superficie de trois hectares.

     

    M. Godini nous a également parlé de la symbolique du pouvoir, illustrée tout particulièrement par l'Hôtel National des Invalides à Paris, décidé par Louis XIV en 1670

     

    L’Hôtel National des invalides à Paris était là pour abriter les invalides de ses armées. Aujourd'hui, il accueille toujours des invalides, mais également la cathédrale Saint-Louis des Invalides, plusieurs musées

    Finalement nous avons appris l'existence d'un nouveau lieu pour le Ministère de la Défense : Balard
    Il regroupe l'ensemble des états-major des armées. Il permet de réunir en un seul lieu des services qui autrefois étaient distants dans Paris.


    Cet ensemble de bâtiments respecte les nouvelles normes en matières d'architecture. En particulier au niveau énergétique

     

  • Dans les murs d'une gendarmerie...

    Catégories :  Visites
    Par Sofiène MSADAK, publié le lundi 25 avril 2016 15:53 - Mis à jour le mardi 26 avril 2016 11:18

    Dans le contexte du concours du trinome académique, la classe de 1re5 STIDD est allée visiter la gendarmerie de Sorbiers le lundi 7 Mars après-midi. Nous avons été accompagnés par le Lieutenant-colonel GODINI et Mr Delury, notre professeur d'AC. C'est le Lieutenant Lichet, commandant la communauté de brigades qui nous a accueilli.

    Présentation des locaux

    Cette gendarmerie ressemble à une maison, elle a été construite par Loire habitat. mais l'intérieur est aménagé différemment. Elle s'ouvre sur un accueil : s'y trouvent le bureau du secrétariat, une salle d'attente et différentes documentations. Une porte le sépare d'une salle regroupant les bureaux des gendarmes non-officiers.  Existent aussi  3 bureaux personnels pour les officiers et sous-officiers. Nous avons vu aussi une salle de radio reliant toutes les gendarmeries de France, une salle de pause, un garage pour 2 camionnettes. Il y a aussi une salle d'interrogatoires et une armurerie et une salle de saisies, que nous n'avons pas visité. La gendarmerie comprend aussi deux cellules utilisées pour de courtes durées.

    Les gendarmes habitent obligatoirement juste à côté de la gendarmerie, dans des logements de fonction. La gendarmerie est entourée d'un petit espace vert. Elle se trouve dans un quartier résidentiel.

    Les équipements militaires des gendarmes

    Nous avons pu également découvrir les équipements de gendarme : les armes a feu pour riposter en cas d’attaques ou stopper un véhicule qui refuse de s’arrêter, des bombes lacrymogènes pour disperser les foules ou enrayer une bagarre, une matraque télescopique pour que les gendarmes puissent se défendre sans tuer. Ils disposent aussi d’un taser qui délivre plusieurs milliers de volts afin de maitriser un individu violent, qui refuse de coopérer. Pour se protéger ils disposent aussi de gilets pare balle au cas où un individu serait armé, des menottes pour maitriser des individus qui refusent de se rendre. 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ainsi que tout un kit pour relever les empreintes ou de l’ADN sur des scènes de crime. Ces kits sont d’ailleurs stockés dans des véhicules pour se rendre sur les scènes de crime. Nous avons pu en avoir une démonstration.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Etre gendarme

    Le gendarme est avant tout un militaire qui a pour fonction la sécurité des citoyens, principalement centré en milieu rural (moins de 20 000 habitants agglomérés) car ils sont proportionnellement moins nombreux par zone que les policiers.

    Il y a différents grades : sous-officiers, officiers.

    Pour rentrer dans la gendarmerie, il y a différentes voies :

    -Volontaires. Le bac n'est pas obligatoire, ils signent des contrats de 5 ans.

    - Les sous-officiers ont le niveau BAC

    -Pour être directement officier, il faut le niveau Bac+5, en sortant de Saint Cyr, par exemple, comme De Gaulle. ;-). Sinon, les échelons sont gravis à l'ancienneté.

    Leur mission est de faire acte de présence dans leur territoire de proximité pour dissuader la délinquance. Ils doivent résoudre des enquêtes, le plus souvent des cambriolages (42% sont résolus). Ils s'occupent des violences conjugales et familiales, des délits mineurs (infractions aux codes de la route, état d'ivresse sur la voie publique, détention de stupéfiants)

    Gendarmes et policiers  dépendent tous deux du ministère de l'Intérieur mais les gendarmes sont une force armée ; ils dépendent donc aussi du ministère de la Défense (d'où notre visite). La police s'occupe des zones urbaines (plus de 20000 habitants) ; les gendarmes couvrent donc 95% du territoire français.

    Nous remercions le le Lieutenant-colonel GODINI et  le Lieutenant Lichet pour leur accueil et leur disponibilité.

    Photos de certaines gendarmeries de la Loire

  • Bilan par Enzo

    Catégories :  Bilan
    Publié le lundi 25 avril 2016 15:57 - Mis à jour le mardi 26 avril 2016 11:17

    Quand on nous a présenté ce projet, je n’étais pas forcement enthousiaste a l’idée de le débuter. Mais au fil des cours utilisés pour celui-ci, cela m'a plutôt plu, et j’y ai pris goût et bien apprécié le projet.

    Durant ce projet nous avons visité la gendarmerie de Sorbiers où il nous a été montré comment elle était faite et où on nous a expliqué comment elle fonctionnait.
    Ensuite ayant visité cette gendarmerie, nous avons construit en Architecture & Construction sur le logiciel « revit 2015 » une gendarmerie par groupes de deux et nous y avons passé environ 4/5 semaines, nous y avons placés des logements de fonction.
    Dans le même temps, en Education Morale Civique, nous avons étudiés par groupes de deux une caserne (Châteauroux ; Grenoble ; Dinan…), nous avons expliqué ce qu’était les termes « nation » et « citoyen ».
    Puis en Français nous avons étudié le thème de l’utopie architecturale également par groupes de deux.

     

     

     

  • Les batiments hérités de la défense, un enjeu pour les municipalités et leurs citoyens?

    0